Enquête d'évaluation du Plan Communal de Mobilité de Verviers

Il s'agit de mettre au point, de superviser et d'analyser une enquête sur les comportements de mobilité à Verviers en vue d'évaluer les impacts du Plan Communal de Mobilité.

Responsable: Eric Cornelis


SAMBA - Spatial Analysis and Modelling Bases on Activities

Ce projet est coordonné par le GRT et financé par les SSTC. Le GRT travaillera en collaboration avec les Universités d'Anvers (UFSIA), de Gand (RUG) ainsi que l'Université de Louvain (UCL). L'objectif principal de ce projet est d'obtenir une estimation de la demande de déplacements, pour tout motif, en Belgique en se basant sur les chaînes d'activités. Celles-ci seront d'abord mises en évidence à partir des résultats de l'enquête nationale sur les déplacements des ménages belges (MOBEL) coordonnée par le GRT et financée par les SSTC mais aussi des enquêtes régionales (pour la Flandre) et locales (pour Anvers, Gand et Hasselt). Pour réaliser cet objectif, nous insisterons sur l'aspect spatial des chaînes d'activités qui n'ont été étudiées jusqu'à présent que dans leur composante temporelle. Ce projet s'élabore autour de trois étapes : *Le géocodage de toutes les informations recueillies sur la localisation des déplacements et des activités. Les bases de données ainsi créées seront traitées à l'aide d'un système d'information géographique (SIG). *La modélisation spatio-temporelle des chaînes d'activités. Cette étape consistera à savoir si les modèles destinés à l'analyse temporelle des chaînes d'activités (déjà utilisés et adaptés aux travailleurs par le GRT) peuvent être étendus à une étude spatio-temporelle ou si d'autres modèles s'avèrent préférables.*La construction d'une population synthétique, statistiquement représentative de la population belge, sur base de l'analyse précédente. Cette étape consiste à partir des données récoltées sur un échantillon de ménages (et donc d'individus) belges de recréer une population qui soit proche de la population belge réelle. L'UCL s'attachera à l'étude des effets de frontières sur les comportements de déplacements. Tandis que la RUG étudiera l'apport de la logique floue dans la description des processus de décision mis en oeuvre dans l'élaboration des chaînes d'activités par les ménages.

Chercheur: Laetitia Legrain


AGORA « zones suburbaines »

AGORA est un programme des Services fédéraux des affaires scientifiques, techniques et culturelles (SSTC) qui finance des mesures de support scientifique au service des autres départements et parastataux fédéraux, afin de constituer, d'améliorer et/ou de valoriser leurs bases de données socio-économiques (plus d'informations sur http://www.belspo.be/agora ) .

Les projets AGORA s'insèrent dans des projets de développements des institutions publiques nécessitant un know-how scientifique. Dans bien des cas, cette expertise n'est pas présente dans l'institution ou ne peut être recrutée.

Il est à noter que le financement est impulsionnel et, qu'au terme du projet, l'institution publique doit s'engager à reprendre en charge et maintenir les outils développés. En échange du soutien scientifique reçu, l'institution publique s'engage également à prendre les dispositions nécessaires pour rendre accessibles les données concernées par le projet sous la forme la plus appropriée pour un usage scientifique et pour le grand public.

Ce projet a pour objectif la création d'un tableau de bord alimenté par une banque de données relatives à la mobilité des personnes dans les zones suburbaines (prioritairement la zone RER) pour lesquelles une offre de transport tant pour la pointe que pour les heures creuses (le week-end et les soirs et nuits de semaine entre 18 heures et 7 heures le lendemain matin) devrait pouvoir être définie au delà de l'offre classique (IC, IR, P). Il comprendra aussi le développement d'un modèle pour une estimation de la demande pour ces situations. Il devra permettre d'établir à terme :

Ce projet peut s'inscrire dans le suivi que l'Institution publique exerce par rapport aux missions de service public remplies par l'opérateur ferroviaire. Il lui permettra de disposer d'outils l'aidant à moyen et long termes à analyser l'offre et la demande de déplacements dans les zones considérées et, par là même, à apprécier dans quelle mesure l'opérateur ferroviaire de transport public répond aux exigences de service public reprises dans le contrat de gestion.

Chercheur: Cinzia Cirillo


Expertise scientifique d'aide à la Direction de la Politique foncière et de la Mobilité (DGATLP)

Dans le cadre d'une convention entre le CIEM (où le GRT est partenaire) et la DGATLP (RW), le GRT fournit une assistance scientifique "senior" notamment relative à la problématique des PCM et de leur intégration avec une vision "aménagement du territoire"

Responsable: Eric Cornelis


INFACT - INtegrated Freight Analysis within CiTies

Le projet INFACT (INtegrated Freight Analysis within CiTies) a comme objectif premier de développer une méthodologie afin d'accroître la compréhension du phénomène du transport de marchandises en milieu urbain. La part du travail assurée par le GRT consiste en une étude du transport de marchandises par les ménages (du magasin à la destination finale qui sera souvent le domicile). Pour ce faire, nous établirons la méthodologie d'une enquête permettant de déterminer les facteurs influençant les ménages pour ce type de déplacements. Ensuite, nous l'éprouverons au travers d'une enquête pilote.

Chercheur: Anne Malchair


Etude préalable à la mise en oeuvre d'un observatoire de la mobilité dans la Région de Bruxelles-Capitale et premier exercice d'application

Ce projet s'attache à définir, dans le cadre du temps et des budgets alloués, une liste argumentée d'indicateurs relatifs aux trois préoccupations principales qui ont été assignées à un observatoire de la mobilité, à savoir : la part modale (et, au travers de son évolution, le report modal), la congestion et le respect des engagements du protocole de Kyoto; et cela en cohérence avec les lignes d'action du plan IRIS.

Dans le cadre d'un Observatoire de la Mobilité, les indicateurs qui seront recensés et définis doivent permettre de donner une image fiable et représentative de l'évolution, dans la Région de Bruxelles-Capitale, de la mobilité et de ses impacts par rapport aux engagements du protocole de Kyoto, d'identifier les forces et faiblesses de sa politique de mobilité, soit directement, soit en orientant les analyses plus poussées nécessaires pour poser un diagnostic circonstancié, en particulier en termes de distribution spatiale des impacts de cette politique; de comparer plusieurs politiques de mobilité possibles, pour mettre l'AED en mesure d'effectuer les choix nécessaires en connaissance de cause et, une fois les décisions prises, d'assurer un suivi de l'évolution effective du secteur des déplacements des personnes et des biens et de ses impacts environnementaux, afin d'assurer que cette évolution est conforme aux objectifs poursuivis.

Chercheur: Joëlle Vandevoorde


OSSA - Open Framework for Simulation of Transport Strategies and Assessment

Ce contrat a débuté le 1er mars 2000 pour une période de trois ans. Il a fait suite au programme de recherche HiperTrans.

Vous pouvez dès à présent consulter le site d'OSSA.

OSSAOpen Framework for Simulation of Transport Strategies and Assessment : Environnement Ouvert pour la Simulation des Stratégies et Evaluations de Transport - est composé de 7 organisations européennes (incluant des compagnies privées, des universités et des utilisateurs) d'Espagne, d'Angleterre, de France, de Belgique et de Hongrie.

Plutôt que de développer un simulateur de trafic de plus (il existe couramment pas moins de 50 simulateurs de trafic en Europe comprenant différentes qualités de fonctionnalité), le but de OSSA est de développer un environnement ouvert qui serait utilisé pour intégrer les meilleurs aspects des simulateurs existants.

Les objectifs de OSSA sont :

Le projet OSSA développera un environnement de simulation véritablement ouvert où différents modules de simulation relatée et systèmes peuvent obtenir/nourrir l'information de/vers un temps réel. De cette manière l'environnement OSSA permettra la combinaison des meilleures caractéristiques des différents environnements de simulation déjà sur le marché. L'accent sera particulièrement mis sur les capacités de visualisation avancées ainsi que sur la connection en temps réel sur les systèmes de Contrôle Urbain du Trafic.

L'environnement OSSA sera un modèle standard ouvert de réseau routier et de comportement de trafic sur le réseau incluant :

Chercheur: Eric Cornélis


Chaînes d'activités

Ce contrat a débuté le 1er février 2000 et s'est terminé en 2003.

Ce projet s'inscrit dans le cadre d'un bourse universitaire post-doctorale sous le Projet Européen Améliorant le Potentiel de Recherche Humaine.

Il consiste en une recherche développée sur les méthodologies de chaînes d'activités pour l'application dans l'estimation des politiques en matière de transport.

Les chaînes d'activités sont une description des activités des membres d'un même ménage comprenant leur situation, desquelles peuvent découler un certain nombre d'informations concernant la demande de déplacement. Cette approche moderne de l'analyse de la demande de déplacement désagrégée permet la prise en compte, au sein d'un ménage particulier, des interactions de plusieurs trajets planifiés; menant à son tour à une estimation réaliste de nouvelles politiques de transport en terme de leur impact sur la vie quotidienne des ménages.

Le but de ce projet est d'explorer l'étendue des chaînes d'activités et l'interaction du ménage y associé et par conséquent le modèle de base conduisant à la demande de voyage désagrégée qui peut être décrite en utilisant les techniques de modelage de choix discret, outil très classique dans la recherche en transport.

Ce projet tend en particulier à étudier si il existe un avantage pragmatique à définir l'utilité d'un ménage plus que les utilités associées à chacun des membres le composant. Cette analyse sera effectuée en utilisant les données de l'Enquête Nationale belge de Mobilité de 1999 et éventuellement celles de différentes années de l'Enquête Nationale anglaise de Déplacement.

Chercheur: Cinzia Cirillo


Intégration des Transports Publics au modèle de trafic de la Région Wallonne.

L'objectif de ce projet est d'intégrer au modèle routier de la Région Wallonne déjà existant, un modèle de transport public (train et bus). Le but est de disposer d'un outil capable, pour chaque paire O/D, d'estimer l'utilité des trois modes de transport.

Chercheur: Benoît Masquilier


Entretien du modèle de trafic de la Région Wallonne

Chercheurs : Benoît Masquilier, Arnaud Luyckx.


CREMoR - Centre de Recherche et d'Etude de la Mobilité Régionale

Ayant vu le jour en mars 2001 au sein du GRT, le CREMOR fut une plate-forme centrée sur la région wallonne, et rendant visible et efficace l'implication du GRT, mais aussi des FUNDP, dans la problématique de la mobilité sur le territoire wallon. Il fut également un centre interdisciplinaire de recherche autour du thème de la mobilité. Ce projet s'est terminé en mai 2003.

Projets terminés :

Projet en cours :

Chercheurs: Marie Castaigne, Jean-Paul Hubert


ERMM - Encadrement scientifique de l'enquête régionale sur la mobilité des ménages

Le contrat du GRT pour ce projet a débuté le 1er septembre 2001 et s'est étendu sur une période de 3 ans.

L'enquête régionale sur la mobilité des ménages est une initiative du gouvernement wallon. En ce début d'année 2002, la Wallonie a décidé de se doter de deux outils de taille, consacrés à la problématique des déplacements : un Observatoire de la mobilité et une enquête permanente menée auprès des ménages wallons.

Le projet consiste à encadrer scientifiquement l'enquête. Un questionnaire a été élaboré en collaboration avec un comité d'utilisateurs composé de personnes directement liées et intéressées par la mobilité et de représentants de la Région Wallonne. Il se base sur le questionnaire de l'enquête nationale sur la mobilité des ménages (MOBEL) qui a été amélioré et remanié afin de répondre davantage aux préoccupations wallonnes.

Le but de cette enquête est avant tout d'analyser au quotidien les habitudes de déplacements des citoyens wallons. Les informations ainsi récoltées couvriront tant les jours ouvrables que les week-ends et les jours fériés. Le suivi de l'enquête, les analyses et les résultats sont pris en charge par le GRT.

L'intervention du GRT s'opère donc à différents niveaux :

Chercheurs: Pierre Yves Bernard, Joëlle Vandevoorde


Optimisation de carrefours urbains

Ce projet a pris fin en décembre 2001.

Ce projet de recherche a été conclu avec la société MACQ Electronique dans le cadre d'une politique d'encouragement de la recherche de base à finalité économique subventionné par la Région de Bruxelles-Capitale.

Outre la société MACQ Electronique et le GRT, le Service de Mathématique de la Gestion (SMG) de l'ULB est aussi impliqué dans le projet.

Le projet a débuté le 1er septembre 2000. L'objectif final du projet était la mise au point d'un outil d'aide à l'optimisation de carrefours urbains en utilisant, entre autre, une méthode d'aide à la localisation des moyens de comptage.

Chercheur: Ludovic Platbrood


Etude de circulation de la ville de Namur

Cette étude a pris fin en février 2000.

Cette étude, commanditée par le Ministère Wallon de l'Equipement et des Transports (Direction Générale des Routes - Direction des Routes de Namur), constituait en une étude de trafic chiffrée concernant divers scénarios d'aménagements routiers tels que définis dans le plan de circulation proposé par la société Transitec.

Les études devaient tendre à préciser, en dehors des effets de transfert modal, des parkings de dissuasion et des contrôles d'accès, l'influence des aménagements sur les volumes de trafic en véhicules privés et, partant, sur la capacité des aménagements à recevoir le trafic calculé. Il fallait également tenir compte des modifications importantes apportées au site de la gare à savoir l'installation des bureaux du MET et l'éventuelle création de salles de cinéma sur la dalle de la gare.


Adéquation d'un modèle de simulation de trafic et d'un modèle de simulation d'émissions

Ce projet, réalisé de décembre 1996 à mars 2000, a été financé par les Services du Premier Ministre , les Services Fédéraux des Affaires Scientifiques, Techniques et Culturelles (SSTC). Il a été réalisé en collaboration avec l' Institut Wallon (Namur).

Le but était d'étudier la faisabilité de couplage d'un modèle de simulation de trafic avec un modèle de simulation des émissions atmosphériques, de réaliser un tel couplage et de l'appliquer à une zone test. Il s'est articulé en plusieurs étapes.

Tout d'abord, il s'agissait de réaliser l'état de l'art des modèles de simulation d'émissions proposés sur le marché européen ou dans la littérature en général.

De cette analyse a découlé le choix du modèle COPERT III pour la qualité de ses caractéristiques d'input. Par contre, le modèle des surémissions à froid provient quant à lui de l'INRETS (France).
Ces deux modèles ont été couplés au modèle de simulation dynamique du trafic, PACSIM, développé par le GRT.

Le choix de la commune de Namur comme zone test a permis de calibrer et valider le modèle sous ces deux aspects: trafic et émissions des véhicules routiers. Ce choix a nécessité la collecte de toutes les données requises aux deux modèles pour cette zone (infrastructures routières, caractéristiques de cette infrastructure, matrice O-D, comptages, ...; parc des véhicules, âge, cylindrée, ...). La calibration a été suivie de simulations aux scénarios diversifiés : influence de la température ambiante, effets d'un nouveau plan de circulation ou de la création d'une zone 30 au centre de la ville, effets d'un transfert modal des moyens de transport privés vers le transport public, influence d'un système d'informations à l'attention des usagers, etc.

Chercheur: Benoît Masquilier


Accès des données britanniques sur la mobilité via Internet

Ce projet, qui s'est terminé le 01/05/00, était financé par le Department of the Environment Transport and the Regions (DTLR), Londres, UK. Web Uk

Il s'agissait de l'adaptation du site web TEST pour une base de données issues d'enquêtes nationales anglaises.


HIPERTRANS (High Performance Transport Network Modelling and Simulation)

LOGO Hipertrans

Ce projet de recherche, qui a pris fin en juillet 1999, a été financé par la Commission Européenne. Il faisait partie du 4ème programme-cadre (DG VII - Transport).

HIPERTRANS est un projet réunissant des équipes venant de divers pays européens :

HIPERTRANS vise à mettre au point un modèle permettant la simulation et la prédiction du trafic urbain plus rapidement que le temps-réel. Ce simulateur devra être doté d'une interface graphique et sera implémenté sur un environnement informatique permettant de hautes performances (p.ex. un cluster de stations de travail).

Le rôle du GRT consiste, d'une part, à étudier quel(s) modèle(s) de trafic serai(en)t approprié(s) pour ce simulateur et, d'autre part, à investiguer dans la recherche de modèle permettant une estimation dynamique de la demande.

Chercheur: Eric Cornelis

 


Appui au développement du modèle de trafic de la Région Wallonne.

Ce projet de recherche s'est terminé en février 2000.

But : Il s'agit d'apporter un support à l'Administration dans la mise au point d'un modèle de trafic pour la Région Wallonne. Ce support englobe des développements méthodologiques, le développement d'une interface graphique, des développements ou adaptations de logiciels de simulation, ainsi que l'application de ces logiciels au réseau routier régional afin d'établir la matrice des temps de parcours et le calcul des flux de véhicules sur les différents arcs.

Chercheur: Martine De Vleeschouwer et Olivier Lothaire

 


Système Intégré de Park & Ride (SIPR)

Ce projet a été réalisé en collaboration avec le Service de Mathématiques de la Gestion (Université Libre de Bruxelles) et la S.A. Stratec (Bruxelles).

L'idée est d'articuler le Park & Ride avec un système de navettes urbaines à la demande. L'usager potentiel du système est un automobiliste désirant se rendre dans un centre-ville dont l'accessibilité en transport privé est spontanément ou volontairement limitée.

Le système à mettre au point devrait permettre d'offrir et de garantir à l'usager :

Le système était destiné à être utilisé dans les villes dites de moyenne importance, dont la population est comprise entre 50000 et 500000 habitants.

Chercheurs: Benoit Colson, Thierry Martens et Olivier Lothaire


AIUTO(models and methodologies for the Assessment of Innovative Urban Transport systems and policies Options)


Ce projet a été financé par le 4ème Programme Cadre de la Commission Européenne (DG VII - Transport).

Le but de ces recherches est de développer un système de modèles et de méthodologies pour la simulation, la planification et l'évaluation de politiques de gestion de la demande de trafic en milieu urbain.
Diverses mesures, de caractère innovant, permettant de mieux gérer la demande de trafic seront testées sur divers sites européens. Leur efficacité sera évaluée à l'aide de différentes méthodologies et de modéles de trafic appropriés.


Projet TEST - Technologies for European Surveys of Travel Behaviour


Ce projet de recherche a été financé par la Commission  Européenne. Il faisait partie du 4ème programme-cadre (DG VII - Transport) (1997-1999)

Parsing travel diary results
La correction des données issues d'enquêtes sur les transports est une phase cruciale de leur traitement, mais elle est généralement longue et coûteuse quand elle est effectuée au cas par cas.
Le but de ce projet est d'implémenter des méthodes de correction automatique de ces données afin d'augmenter la vitesse et la fiabilité du processus.

A WWW-Interface to travel diary results
Création d'un site web pour la consultation de données issues d'enquêtes sur les transports, ainsi que la formulation de requêtes telles que comptages, tableaux croisés, avec ou sans filtres, statistiques de base, etc. Les résultats sont délivrés on-line via des CGI.
URL du site : http://sturm.math.fundp.ac.be/~test


HieLoW


HieLoW (Hierarchical Logit for Windows) est un logiciel d'estimation de modèles logit emboîtés. Il a été développé par
Michel Bierlaire au GRT.
Une version demo est disponible sur notre serveur FTP.


Enquête nationale sur la mobilité des ménages

Ce contrat a débuté en décembre 1998 pour s'achever en décembre 2000.

Les renseignements concernant cette enquête sont repris sur le site MOBEL.


ITEM (Integration of Traffic and Economic Models)

L'objectif du projet ITEM (Integration of Traffic and Economic Models) est de combiner des modèles économiques de prix et des modèles de trafic (modélisation de réseaux) en vue d'améliorer l'évaluation des réformes liées aux politiques environnementales et au transport urbain.

Les modèles économiques relatifs aux marchés des transports urbains se focalisent sur la demande totale par mode et évaluent les politiques en termes de bien-être (en ce y compris le coût des encombrements, la pollution, les accidents et le bruit). Les modèles de trafic, quant à eux, mettent l'accent sur l'influence des caractéristiques du réseau routier sur les flots de trafic. La combinaison de modèles économiques et de modèles de trafic, utilisés avec une méthodologie commune permettra l'analyse d'un large spectre de nouvelles politiques de transport en milieu urbain.

Le modèle ITEM sera construit sur la base de deux modèles existant: le modèle TRENEN II URBAN (disponible au CES) qui est un modèle économique de prix et le modèle ATES (développé au GRT) qui est un modèle de réseau typique. Les deux modèles seront combinés en adaptant la structure de réseau présente dans ATES au niveau d'agrégation souhaitable pour l'intégration et en rapprochant les notions de coûts et d'équilibre utilisées dans les deux approches. Soit la combinaison sera complète, soit une interaction automatique entre les modèles sera mise en place. Ce projet sera l'occasion d'un travail intensif de recherches interdisciplinaires entre économistes et mathématiciens.

Divers aspects des modèles existant seront étendus: une meilleure représentation de l'économie des transports publics et des coûts d'implémentation du péage (road pricing), la présence de différentes classes d'usagers et la traduction des coûts externes des accidents, de l'environnement et de la congestion dans le coût de chaque arc.

Le nouveau modèle sera utilisé pour tester l'introduction de nouvelles politiques de transport (péage) dans deux cas: Namur et, probablement, Anvers. Pour chacun de ceux-ci, un modèle de réseau sera combiné avec un modèle économique pour tester les effets de divers schémas de péage et d'autres politiques de transport urbain (zones piétonnes, etc).


Et bien d'autres encore...


Marie Castaigne - 12 mai 2005 - FUNDP - Sciences - Math