Benoit MASQUILIER 11 December 2000 11:17  

Groupe de Recherche sur les Transports
Facultés Universitaires N.-D. de la Paix
Rempart de la Vierge, 8
5000 Namur
Belgique
tél.:+ 32 (0)81 72.49.20
fax : + 32 (0)81 72.49.14
e-mail:grt-info@math.fundp.ac.be

logo Info - 9
Périodique - novembre 2000


Editorial
Les projets du GRT
La bibliothèque du GRT
Domaines actuels de recherche

 

Editorial

Ce numéro de GRTinfo est entièrement consacré à une analyse des chaînes d'activités des ménages belges. Cette étude a été réalisée sur base des résultats recueillis au travers de la première enquête nationale sur les déplacements que le GRT a coordonnée. Approcher la mobilité par le biais des activités semble une piste prometteuse. En effet, de plus en plus de spécialistes estiment qu'il ne faut plus appréhender la mobilité comme un objet d'études isolé mais bien considérer celle-ci au travers des causes qui amènent les individus à se déplacer. Il est clair qu'on ne se déplace pas pour se déplacer mais bien pour se rendre quelque part afin d'y faire quelque chose. Par conséquent, vouloir agir sur la mobilité nécessite de bien comprendre pourquoi et par quoi elle est engendrée. Cette connaissance peut permettre d'imaginer des politiques agissant sur le trafic en prenant des mesures apportant des modifications aux causes de celui-ci. L'étude présentée ici est un premier pas dans cette direction. Avant d'envisager les mesures à prendre, il faut bien entendu d'abord avoir une bonne vision de la manière avec laquelle les activités des ménages interviennent dans leur besoin de déplacements. Cette nouvelle approche de la mobilité ouvre de nouveaux horizons pour la recherche et le GRT n'hésitera pas à se lancer plus avant dans cette voie que nous estimons très intéressante.

Dr. Eric CORNELIS



Les projets du GRT

Enquête nationale : les chaînes d'activités des individus

Ce projet est financé par les Services Fédéraux des Affaires Scientifiques, Techniques et Culturelles (SSTC).

La seconde partie du projet lié à l'enquête sur la mobilité consiste en l'analyse des chaînes d'activités des ménages et des individus. Il s'agit de la manière dont les personnes enchaînent leurs activités au cours de la journée, manière qui influence bien sûr le(s) moyen(s) de transport qu'elles utilisent. En effet, comme nous avons pu le constater dans notre enquête, les Belges ne quittent pas nécessairement leur domicile le matin pour se rendre au travail et en revenir le soir. Bon nombre d'entre eux enchaînent leurs activités : ils quittent par exemple leur domicile pour aller conduire les enfants à l'école, se rendent au travail, le quittent le midi, retournent au travail et, en rentrant à la maison, font quelques courses, puis, le soir, repartent pour d'autres activités. Nous sommes loin du cliché qui réduit les déplacements aux seuls trajets domicile-école ou domicile-travail. Sur les 5.378 individus qui se sont déplacés durant le jour de référence, nous avons recensé 1.456 chaînes d'activités différentes et la plus fréquemment observée (domicile-travail-domicile) regroupe à peine 9% des personnes interrogées. Le comportement est donc très diffus. D'autres chiffres illustrent cette constatation : sur 100 personnes qui se rendent au travail, 38 ne réalisent que cette activité au cours de la journée, 21 réalisent une autre activité avant de partir travailler ou après être rentrées chez elles et 41 enchaînent d'autres activités soit après avoir quitté leur domicile (et avant d'aller travailler) soit après avoir travaillé (et avant de rentrer chez elles) et, éventuellement d'autres activités encore à d'autres moments de la journée.

1.
Les boucles
Nous allons tout d'abord examiner les boucles réalisées par les 5.378 individus qui se sont déplacés durant le jour de référence. Une boucle est un morceau de chaîne d'activités débutant et s'achevant par une même activité (par exemple : domicile; travail; courses; domicile). Pour les travailleurs (durant le jour de référence), les boucles que nous allons examiner sont celles liées au domicile et au lieu de travail et, pour les non-travailleurs (durant le jour de référence), uniquement celles liées au domicile.
Si nous examinons le nombre de boucles effectuées par ces deux catégories d'individus durant une journée, nous constatons que le nombre moyen de boucles est semblable : 1,53 pour les travailleurs et 1,55 pour les non-travailleurs.
Nombre de boucles effectuées Avant de partir
au travail
Durant la pause de midiAprès être rentré du travail
0
1
2
>=3
Total
96,7%
2,9%
0,2%
0,1%
100,0%
93,6%
6,1%
0,3%
0,0%
100,0%
79,2%
16,6%
3,7%
0,5%
100,0%
Tableau 1 : Répartition des travailleurs selon le nombre de boucles effectuées à différentes périodes de la journée

Pour les travailleurs, seulement 3% d'entre eux quittent leur domicile pour réaliser une (ou plusieurs) activité(s) avant de partir travailler (Tableau 1). 6% quittent leur lieu de travail durant la pause de midi pour faire d'autres activités. 21% effectuent des activités hors de chez eux après être rentrés du travail.
En ce qui concerne les non-travailleurs, nous avons tout d'abord déterminé pour chacun d'eux une activité principale. Nous avons choisi celle qui durait le plus longtemps. Il s'agit, pour 29% des individus, de faire des courses, pour 20% de rendre visite à la famille et à des amis et pour 18% de se consacrer aux loisirs (sportifs ou culturels). Nous voyons au Tableau 2 que 24% des individus sortent de chez eux avant de quitter leur domicile pour se rendre à leur activité principale. Après être revenu de leur activité principale, ils sont 15% à ressortir de chez eux pour réaliser d'autres activités.
Que ce soit pour les travailleurs ou les non-travailleurs, peu d'individus font plus d'une boucle durant les périodes indiquées au Tableau 1 et au Tableau 2. Une grande majorité des personnes font soit aucune boucle soit une seule boucle durant chaque période.

Nombre de boucles effectuées Avant de partir pour l'activité principaleAprès être revenu de l'activité principale
0
1
2
>=3
Total
76,4%
17,6%
4,6%
1,4%
100,0%
85,3%
11,9%
2,0%
0,8%
100,0%
Tableau 2 : Répartition des non-travailleurs selon le nombre de boucles effectuées à différentes périodes de la journée

Pour les personnes qui travaillent, les motifs principaux des boucles effectuées avant d'aller travailler sont « déposer ou chercher quelqu'un » (37%) et « faire des courses » (26%). Après être rentré du travail, les activités les plus fréquentes sont les loisirs (sportifs ou culturels) (30%), les visites à la famille ou à des amis (20%), les courses (15%) et « déposer ou chercher quelqu'un » (12%). Les boucles réalisées avant d'aller travailler ont généralement lieu entre 7h00 et 9h00 (qui est aussi la période durant laquelle les individus se rendent au travail). Le retour du travail varie entre 15h et 19h. Les boucles effectuées après ce retour au domicile s'effectuent à partir de 17h et s'étalent de manière assez homogène jusque tard dans la soirée.
Pour les personnes qui ne travaillent pas, les motifs principaux des boucles effectuées avant de partir pour l'activité principale sont « faire des courses » et « déposer ou chercher quelqu'un ». Après être revenu de l'activité principale, les non-travailleurs ressortent de chez eux pour faire des courses (33%), pour les loisirs (sportifs ou culturels) (17%) et pour rendre visite à la famille ou à des amis (16%). Pour réaliser leur activité principale, les non-travailleurs se déplacent essentiellement en fin de matinée et en début d'après-midi puisque la majeure partie des activités principales a lieu entre 9h et 15h avec une pointe entre 11h30 et 15h. Les boucles effectuées avant la réalisation de l'activité principale ont lieu généralement entre 9h et 11h30, avec bien entendu, un départ plus matinal pour les personnes effectuant plus d'une boucle. Les activités qui ont lieu après l'activité principale sont distribuées tout au long de l'après-midi, sans pointe évidente. Ici aussi, les personnes qui effectuent plus d'une boucle l'après-midi ont tendance à commencer leur première boucle plus tôt que les autres.
2. Les arrêts durant les boucles
Le Tableau 3 reprend la répartition des travailleurs selon le nombre d'arrêts (ou d'activités) effectués au cours de la première boucle réalisée avant de partir au travail (colonne I), durant le trajet entre le domicile et le lieu de travail (colonne II), au cours de la première boucle durant la pause de midi (colonne III), durant le trajet entre le lieu de travail et le domicile (colonne IV) et au cours de la première boucle effectuée après être rentré du travail (colonne V). Nous voyons essentiellement que 19% des travailleurs font d'autres activités en se rendant au travail (colonne II), 23% en rentrant du travail (colonne IV) et 21% durant la première boucle réalisée après être revenu du travail (colonne V). C'est donc plutôt en fin d'après-midi et en soirée que les personnes qui travaillent réalisent le plus d'activités. Nous voyons aussi que le nombre d'activités réalisées est rarement supérieur à deux.
Nombre d'arrêts (activités) réalisés Avant de partir au travail (I)En se rendant au travail (II)Pendant la pause de midi (III)En revenant du travail (IV)Après être revenu du travail (V)
0
1
2
3
4
>=5
Total
96,7%
1,5%
0,8%
0,9%
0,0%
0,0%
100,0%
80,9%
11,0%
4,3%
1,8%
1,1%
0,7%
100,0%
93,6%
5,4%
0,6%
0,3%
0,0%
0,0%
100,0%
77,0%
15,0%
4,6%
1,6%
0,8%
1,0%
100,0%
79,2%
12,6%
4,8%
2,2%
0,5%
0,7%
100,0%
Tableau 3 : Répartition des travailleurs selon le nombre d'arrêts réalisés au cours des différentes boucles de la journée

Au Tableau 4, nous avons indiqué, pour les non-travailleurs, la répartition des individus selon le nombre d'arrêts réalisés durant la première boucle effectuée avant de se rendre à l'activité principale (colonne I), sur le chemin de l'aller et du retour de l'activité principale (colonne II) et durant la première boucle effectuée après être revenu de l'activité principale (colonne III). Les résultats pour les non-travailleurs sont assez différents de ceux obtenus pour les travailleurs. 24% des individus réalisent une ou plusieurs activités au cours de la première boucle effectuée avant de partir pour l'activité principale (colonne I), 44% sur le chemin de l'aller et du retour de l'activité principale (colonne II) et seulement 15% au cours de la première boucle réalisée après être revenu de l'activité principale (colonne III). Le nombre d'activités réalisées durant une boucle est plus élevé pour les personnes qui ne travaillent pas que pour celles qui travaillent.
Les activités effectuées le plus fréquemment durant les boucles sont, pour les travailleurs, « déposer et chercher quelqu'un » (30%), « faire des courses » (20%), « rendre visite à la famille ou à des amis » (14%) et « se consacrer aux loisirs (sportifs ou culturels) » (8%). Pour les non-travailleurs, il s'agit de « faire des courses » (30%), « déposer et chercher quelqu'un » (20%), « rendre visite à la famille ou à des amis » (15%) et « se consacrer au loisirs (sportifs ou culturels) » (12%).
Nous pouvons constater de manière générale que les activités des non-travailleurs sont réparties tout au long de la journée, contrairement à celles des travailleurs, ces derniers étant davantage liés à des horaires (de travail) fixes.
Nombre d'arrêts (activités) réalisés Avant de partir pour l'activité principale (I)Sur le chemin de l'aller et du retour de l'activité principale (II)Après être revenu de l'activité principale (III)
0
1
2
3
4
>=5
Total
76,4%
12,4%
6,3%
2,5%
1,2%
1,1%
100,0%
56,0%
21,0%
10,4%
5,4%
3,3%
3,9%
100,0%
85,3%
8,1%
3,1%
1,9%
0,8%
0,8%
100,0%
Tableau 4 : Répartition des non-travailleurs selon le nombre d'arrêts réalisés au cours des différentes boucles de la journée

3.
Interaction entre les arrêts
L'objet de cette section est d'étudier, pour les travailleurs, les liens qui existeraient entre les activités réalisées durant trois périodes de la journée : durant la pause de midi, en revenant du travail et après être revenu du travail.
Nous voyons, dans le Tableau 5, que les individus qui ont réalisé une (ou plusieurs) activités à midi (ligne I) ont tendance, par rapport à ceux qui n'en ont pas réalisé, à moins s'arrêter en rentrant du travail et à se déplacer davantage après être rentrés chez eux. Ceux qui réalisent une activité en rentrant de leur travail (ligne II) ont aussi tendance à ressortir de chez eux après être rentrés du travail. De plus, les individus qui ont des activités après être rentrés chez eux (ligne III) sont nombreux à s'être aussi déplacés à midi et à avoir une (ou plusieurs) activités en revenant chez eux. De manière générale, les personnes fort actives le sont tout au long de la journée.

Type de travailleursProportion de travailleurs qui réalisent une (ou plusieurs) activités
Durant la pause de midiEn revenant du travailAprès être revenu du travail
(I) Activité(s) durant la pause de midi
Pas d'activité durant la pause de midi
-
-
20,6%
23,1%
33,7%
19,9%
(II) Activité(s) en revenant du travail
Pas d'activité en revenant du travail
5,8%
6,6%
-
-
24,2%
19,8%
(III) Activité(s) après le retour à la maison
Pas d'activité après le retour à la maison
10,4%
5,4%
26,8%
22,0%
-
-
Tableau 5 : Proportion de travailleurs qui réalisent une (ou plusieurs) activité(s) durant chacune des trois périodes
retenues en fonction des activités effectuées durant la pause de midi, en revenant du travail
et après être revenu du travail
4. Boucles, arrêts et moyens de transport
En général, on peut s'attendre à ce que le choix du mode de transport soit lié à la fois au nombre de boucles et d'arrêts effectués durant la journée. De l'analyse des données, nous pouvons déduire que 75% des travailleurs qui ont choisi de se rendre sur leur lieu de travail en transport public ne réalisent qu'une seule boucle sur l'ensemble de la journée, contre 60% pour ceux qui utilisent la voiture. Il en est de même pour les non-travailleurs. La voiture permet de réaliser plus facilement des déplacements répartis dans l'espace et dans le temps.
29% des individus qui utilisent la voiture pour revenir du travail font une (ou plusieurs) activités en rentrant du travail contre 11% des individus qui n'utilisent pas la voiture. Il semble donc bien qu'il y ait une interaction entre les activités effectuées en rentrant du travail et le moyen de transport utilisé. Il n'en est pas de même en ce qui concerne les déplacements réalisés après le retour à la maison, puisqu'ils le sont par 20,5% des utilisateurs de la voiture et par 17,5% des non-utilisateurs.
5.
Conclusion
Nous avons présenté ici une analyse descriptive des chaînes d'activités, qui complète les résultats classiques des enquêtes de mobilité. Notre objectif est de modéliser le comportement en matière de mobilité des individus au moyen d'un modèle basé sur l'ensemble des activités réalisées au cours de la journée. Ce qui a été présenté ici constitue la première - mais fondamentale - étape.
Philippe BARETTE, Cinzia CIRILLO et Benoît MASQUILIER,



La bibliothèque du GRT

Le GRT a pris l'habitude de vous présenter les nouvelles acquisitions de sa bibliothèque. Cette fois-ci, nous mettons à votre disposition un outil de recherche vous permettant de consulter notre bibliothèque.

De tous temps, c'est par le partage des connaissances que la science a pu progresser. Il évite en effet de réinventer sans cesse les concepts et modèles scientifiques, et favorise le raffinement de l'existant. L'étude du trafic n'échappe pas à cette règle; c'est pourquoi le GRT, depuis sa création, s'est doté de livres, de revues et de journaux touchant à la problématique du transport, aux aspects mathématiques utiles à ce type d'étude et aux outils informatiques employés.
La quantité de documents croissant avec les années, il est néanmoins devenu difficile de profiter de la richesse de cet outil. En effet, il est à présent impensable de lire, ni même de parcourir chaque document. Il en résulte une méconnaissance des articles touchant aux recherches menées, et une difficulté pour trouver un document, à moins d'en connaître la référence exacte.
Face à ce constat, le GRT s'est attaché à constituer une base de données de la documentation en sa possession. Myriam Matthys a rejoint l'équipe pour répondre à ce besoin, et grâce à elle, ce sont plus de 6000 références qui ont été enregistrées, au format BibTex pour une inclusion plus facile dans les bibliographies des documents produits. Un script permet de rechercher des termes dans les ouvrages référencés.
La base de données est mise à disposition sur le web. Vous pouvez y accéder à partir de la rubrique Ressources de notre site Internet. Si vous désirez consulter directement les ouvrages disponibles, vous pouvez prendre contact avec
Platbrood Ludovic
lpla@math.fundp.ac.be
Tél.: 081/72.49.19
Fax: 081/72.49.14
Fabian Bastin


Transferts

Le GRT tient à remercier Martine DEVLEESCHOUWER et Fabian BASTIN et leur souhaite bonne chance dans leurs nouvelles activités professionnelles. Par la même occasion, le groupe salue l'arrivée de Ludovic PLATBROOD.


Domaines actuels de recherche


Enquêtes transports
Modélisation

Editeur responsable : Prof. Philippe TOINT, FUNDP, Rempart de la Vierge, 8 5000 Namur