Groupe de Recherche sur les Transports
Facultés Universitaires N.-D. de la Paix
Rempart de la Vierge, 8
5000 Namur
Belgique
tél.:+ 32 (0)81 72.49.18
fax : + 32 (0)81 72.49.14
e-mail:grt-info@math.fundp.ac.be

info
Trimestriel - Numéro 2 - mars 98


Editorial
Les projets du GRT :
Enquête-pilote nationale sur la mobilité des ménages.
Les outils du GRT :
ARCVIEW 3.0
En quelques mots :
Modélisation des émissions atmosphériques liées au trafic automobile.
Domaines actuels de recherche

 

Editorial

 

La publication du GRT-info s'avère déjà être un franc succès. Nous avons en effet reçu de nombreux messages de sympathie. Les adresses de nouveaux lecteurs intéressés nous ont été communiquées et c'est avec grand plaisir que nous leur envoyons ce second numéro. Merci à tous pour votre support.

Lors de notre premier numéro, nous vous avions suggéré de nous soumettre des textes. Notre suggestion a été prise au mot par le groupe SURFACES de l'Université de Liège, qui nous a envoyé un article sur Arcview, le Système d'Information Géographique que nous utilisons (voir page 3). Nous souhaitons bien entendu que cette première publication d'un texte extérieur au GRT ne soit pas la dernière... A vos plumes (claviers)!

Et pour terminer, un petit mot sur le contenu du prochain numéro. Isabelle Reginster y abordera les motivations et la description du site Web qu'elle est en train de réaliser afin de permettre à tous les surfeurs de consulter des données collectées dans le cadre d'enquêtes de mobilité, en Belgique et ailleurs. Les curieux sont invités à se connecter sur http://sturm.math.fundp.ac.be/~test pour le découvrir en avant-première, ainsi qu'à transmettre à Isabelle tous leurs commentaires, suggestions et même (mais non, mais non) critiques...

Bonne lecture, et au prochain numéro!

Prof. Philippe TOINT, directeur du GRT


 

Les projets du GRT

 

Enquête-pilote nationale sur la mobilité des ménages
    Préparation de l'enquête "réelle"

Dans le numéro précédent de GRT-info, nous vous avions présenté l'enquête pilote en quelques mots. Ici, nous aborderons plus précisément le plan d'échantillonnage, les questionnaires, les méthodologies d'enquête et les enquêtes complémentaires et nous dirons ensuite quelques mots sur le déroulement des contacts et les taux de réponses obtenus. Quant aux résultats des analyses actuellement en cours, nous y reviendrons dans un prochain numéro de GRT-info. Bien sûr, nous n'avons pas la place ci-dessous pour vous présenter tous les points en détails. Si vous souhaitez davantage d'informations, n'hésitez pas à nous contacter, un article reprenant l'ensemble des informations est disponible sur demande. Rappelons que le but d'une enquête-pilote est de préparer une enquête "réelle". Celle-ci sera lancée en octobre 1998, pour une période d'un an. Nous y reviendrons à la fin de cet article.

1. LE PLAN D'ECHANTILLONNAGE

Dans cette enquête pilote, nous sommes intéressés par des données à deux niveaux: au niveau du ménage (composition du ménage, véhicules, ...) et au niveau de la personne (usage des différents moyens de transport, déplacements durant un jour fixé, ...). L'échantillon de 800 ménages (soit 2.278 individus âgés de plus de 5 ans) a été tiré du Registre National. L'échantillon est stratifié selon les provinces, le nombre de ménages sélectionnés dans chaque province étant proportionnel à sa population. Comme nous souhaitions contacter ces ménages par téléphone (voir §3), nous avons cherché leur numéro de téléphone. Nous avons trouvé le numéro de téléphone de 647 ménages (81%).

2. LES QUESTIONNAIRES

Comme indiqué ci-dessus, l'enquête avait pour but de collecter des informations au niveau du ménage et au niveau de la personne. Un questionnaire "ménage", destiné au chef de ménage, s'intéresse à la composition du ménage, aux véhicules présents au sein du ménage, au choix de la localisation de l'habitation et aux moyens d'information dont dispose le ménage. Un questionnaire "individuel" interroge, selon la méthodologie (voir §3), soit un personne du ménage (>5 ans), soit chaque personne du ménage (>5 ans), sur son usage des différents moyens de transport, ses réductions et abonnements pour les transports publics, ses difficultés physiques à se déplacer, ses accidents, ses voyages à longue distance, ses déplacements domicile-lieu de travail ou -école et ses déplacements du jour fixé. Deux types d'approches ont été envisagées pour la collecte des données sur les déplacements d'un jour fixé: une approche conventionnelle basée sur les déplacements directement et une approche basée sur les activités, dont on déduit les déplacements.

3. LES METHODES

Deux méthodologies ont été testées: une enquête postale (avec support téléphonique) et une enquête téléphonique (avec support "papier" pour aider le répondant à noter ses déplacements ou ses activités du jour fixé). Dans l'enquête postale, on demandait à chaque personne du ménage de répondre à un questionnaire individuel, tandis que dans l'enquête téléphonique, on ne demandait qu'à une seule personne du ménage de répondre au questionnaire individuel. Ces deux méthodologies nécessitaient de pouvoir contacter les ménages par téléphone. Les personnes pour lesquelles on ne disposait pas du numéro de téléphone, ont été interrogées à domicile par un enquêteur, l'objectif étant de percevoir une différence éventuelle de comportement en matière de mobilité entre les personnes contactables par téléphone et celles qui ne le sont pas. Seule l'approche "déplacement" a alors été envisagée. Les ménages dont on disposait du numéro de téléphone se distribuaient finalement entre les méthodologies de la façon suivante:

  TELEPHONE POSTALE
DEPLACEMENTS 160 162
ACTIVITES 163 162
Répartition des ménages contactables par téléphone

Les principales étapes des procédures de contact des enquêtes téléphoniques et postales sont les suivantes :

4. LES ENQUETES COMPLEMENTAIRES

Afin de vérifier la qualité de certaines données récoltées, on a organisé des interviews téléphoniques de validation des enquêtes complètes. Afin de percevoir une différence éventuelle de mobilité entre les personnes qui répondent et celles qui ne répondent pas à l'enquête, on a mis en place des enquêtes face-à-face auprès des personnes qui ont refusé de participer.

5. LE DEROULEMENT DES CONTACTS ET LES TAUX DE REPONSE

Le bureau d'études de marché DimarsoGallup Belgium a réalisé les contacts entre le 15 octobre et le 14 novembre 1997. Les taux de réponse obtenus pour les enquêtes téléphoniques et postales sont les suivants:

  TELEPHONE POSTALE
QUEST. MENAGE 62% 55%
QUEST. INDIVIDUEL 49%
(158 quest.)
54%
(497 quest.)
Taux de réponse du questionnaire ménage et du questionnaire individuel selon les méthodes

6. LES ANALYSES EN COURS

L'objectif des premières analyses actuelles est de comparer les données récoltées -issues des questionnaires "ménage" et "individuel"- suivant la méthodologie d'enquête (téléphonique ou postale). Les données des enquêtes de validation nous aideront aussi dans cette tâche. Ensuite, nous nous intéresserons aux ménages non contactables par téléphone et à ceux qui n'ont pas répondu à l'enquête directement mais ont été interrogés en face-à-face par la suite. Ces analyses doivent nous permettre de choisir la meilleure méthode et d'améliorer encore le questionnaire.

7. LES PARTENAIRES DU PROJET

L'enquête pilote a été réalisée par quatre équipes: le Langzaam Verkeer, l'Institut Wallon, l'Institut de Statistique de l'UCL et le GRT. Ce projet est financé par les SSTC (Services du Premier Ministre, Affaires Scientifiques, Techniques et Culturelles) dans le cadre du programme "Mobilité Durable".

Philippe BARETTE, chercheur au GRT

Comme mentionné plus haut, la première enquête nationale concernant la mobilité des ménages en Belgique sera lancée en octobre 1998, pour une période d'un an. Notre souhait est de réaliser une enquête qui réponde réellement aux besoins des utilisateurs de données sur la mobilité. Si vous avez des questions ou des suggestions quant à cette enquête "réelle", n'hésitez pas à nous contacter. Nous reparlerons de ce projet dans le prochain numéro de GRT-info.


 

Les outils du GRT

 

La parole aux lecteurs... Dans le cadre de la publication d'articles rédigés par d'autres groupes de recherche (Cfr. notre appel dans le premier numéro), nous avons le plaisir de vous proposer la présentation d'un logiciel faisant partie des outils du GRT. Nous remercions le laboratoire S.U.R.F.A.C.E.S. (Département de Géomatique - Université de Liège - Place du 20- août 7 - B-4000 Liège - Tél. +32-4-366.57.42 - Fax. +32-4-366.56.93 - surfaces@geo.ulg.ac.be) pour ce premier texte.

ARCVIEW 3.0
    Le logiciel et son Network Analyst: analyse et critiques

ArcView est un logiciel appartenant à la catégorie des systèmes d'informations
géographiques (SIG-logiciel) conçu à l'origine pour visualiser les données au format Arc/Info. Ce logiciel a ensuite évolué pour devenir aujourd'hui un vrai SIG modulable. ArcView est assez répandu dans les administrations et chez les professionnels des données géographiques. Ses fonctionnalités de base sont les suivantes : capture d'informations, représentation cartographique, visualisation et combinaison de données multi-sources, consultation de bases de données, personnalisation et/ou automatisation à l'aide d'un macro-langage.

ArcView peut être enrichi par des extensions d'analyse spatiale, d'analyse de réseaux, de diffusion de données spatiales sur le web, de rasteurisation (transformation en image matricielle), d'analyse tridimensionnelle, de traitement d'images et de localisation en temps réel. Chacune d'entre elles est disponible moyennant un supplément de prix allant de 50 % à 150 % du prix du module de base. Par ailleurs, des extensions personnalisées peuvent être programmées par l'utilisateur luim ême selon ses besoins. Le module Network Analyst prenant en charge la problématique des réseaux de transports sera discuté ci-dessous.

Network Analyst offre des possibilités de requêtes relatives au calcul de trajets optimums entre différentes adresses, à l'identification de trajets de livraison, à l'évaluation d'accessibilités et à la détermination de la proximité de services. Les résultats obtenus sont représentés sous forme graphique et dans une fenêtre donnant une description et une estimation de la ® distance ¯ pour les trajets.

Michel DUC & Bernard CORNELIS,
chercheurs au laboratoire S.U.R.F.A.C.E.S.


 

En quelques mots ...

 

Modélisation des émissions atmosphériques liées au trafic automobile

De nos jours, la pollution atmosphérique liée au trafic automobile a pris une telle importance qu'elle ne peut plus être négligée au moment de l'élaboration de politiques en matière de transports. Le projet dont il est ici question vise à incorporer un modèle de simulation d'émissions atmosphériques dans le simulateur de trafic PACSIM (pour une description plus détaillée de PACSIM, cfr GRT-info n 1, Les outils du GRT par Eric CORNELIS).

Dans le cadre du projet, nous avons établi une liste des polluants les plus importants (CO2, CO, NOX, _). Pour chacun de ces polluants, nous pouvons évaluer les émissions selon le type de véhicule (bus ou voiture), sa cylindrée, son année de mise en circulation et la vitesse à laquelle il se déplace. Nous tenons compte également du fait que le moteur peut être chaud ou froid. Les résultats obtenus nous donnent les émissions pour chaque polluant dans chaque rue et par tranche de temps.

Le projet est financé par les SSTC (Services du Premier Ministre, Affaires Scientifiques, Techniques et Culturelles) dans le cadre du programme "Mobilité Durable". Deux équipes collaborent au projet : l'Institut Wallon et le GRT. Nous vous présenterons, plus en détail, le projet ainsi que les résultats déjà obtenus dans notre prochain numéro (juin 1998).

Benoît MASQUILIER, chercheur au GRT


 

Domaines actuels de recherche

Pour plus d'informations, consultez notre site internet à l'adresse http://www.fundp.ac.be/sciences/math/grt

Développement de systèmes
Conception d'un logiciel de gestion pour le système intégré de Park and Ride (Benoît COLSON)
Enquêtes transports
Enquête-pilote nationale sur la mobilité des ménages (Philippe BARETTE)
Enquête nationale sur la mobilité des ménages et étude des chaŚnes d'activités des ménages (Philippe BARETTE)
Méthodes de correction de données (TEST) (Olivier LOTHAIRE)
Mise de résultats d'enquêtes sur le web (TEST) (Isabelle REGINSTER)
Modélisation
Modélisation des émissions atmosphériques liées au trafic automobile (Benoît MASQUILIER)
Développement de modèles et de méthodes pour de nouveaux systèmes de transport urbain (AIUTO) (Eric CORNELIS)
Modélisation et simulation à haute performance de réseaux de transport (HIPERTRANS) (Eric CORNELIS)
Intégration de modèles économiques et de trafic pour l'évaluation d'une politique de transport en milieu urbain (Eric CORNELIS)
Consultance
Elaboration d'un modèle routier pour la Région Wallonne (Martine DE VLEESCHOUWER)


Isabelle Reginster - FUNDP - MATH - GRT - mars 1998