Platon, Protagoras, traduction, introduction et notes par Frédérique ILDEFONSE, Paris, Flammarion, 1997 (GF, 761), 11 x 18, 265 p., br.

Depuis un peu plus de dix ans, les œuvres de Platon sont systématiquement rééditées chez Flammarion, dans une traduction nouvelle et avec un important appareil critique. L'objectif de cette série, comme l'explique L. Brisson, qui l'anime avec M. Canto et d'autres collaborateurs, est de " dépasser l'opposition grand public / spécialistes ", de " rendre les dialogues platoniciens accessibles au plus grand nombre tout en fournissant aux spécialistes un instrument de travail qui fasse le point de la recherche actuelle " . Pour répondre à ce souci, les volumes de la collection offrent une série d'outils destinés à encadrer le lecteur, comme nous allons le voir pour la traduction du Protagoras.

La très substantielle introduction ne s'embarrasse pas de retracer la biographie de Platon - une chronologie donnant les repères essentiels accompagne chaque volume de la série -, mais tend plutôt à rendre explicites les enjeux philosophiques du dialogue dans le contexte général où il a été produit et dans le cadre des œuvres du philosophe. On présente les intervenants, on détaille la progression de l'argumentation, on souligne la structure dramatique de l'œuvre. La traduction, qui ne sacrifie point la fidélité à l'élégance, respecte aussi précisément que possible le jeu des concepts, un même mot français répondant à un même mot grec dans tous les emplois comparables. Bien souvent, une note justifie le choix d'une traduction, explicite un jeu de mot, expose l'origine d'une expression, signale une citation. Toujours dans un souci de précision, deux annexes situent le Protagoras dans la tradition littéraire grecque. La première situe le mythe de Prométhée raconté par Protagoras par rapport aux versions d'Hésiode et d'Eschyle. La seconde développe une analyse des termes aidôs et dikè, justifiant la manière dont ils ont été traduits et les situant dans la tradition culturelle grecque. Une bibliographie thématique et des index apportent un complément fort utile au chercheur et à l'étudiant.

Le texte traduit est celui établi par M. Croiset pour les Œuvres complètes de Platon, t. III/1, Paris, Les Belles Letrres, 1923.

O. Gengler (extrait de LEC 66.4 [1998], p. 365-366)

Platon | Crédits