Platon, Gorgias, traduction, introduction, notes et commentaire par J. CAZEAUX, Paris, LGF, 1996 (LP CP, 9), 11 x 18, XVII + 338 p., br. - La République, traduction, introduction, notes et commentaire par J. CAZEAUX, Paris, LGF, 1995 (LP CP, 15), 11 x 18, CVIII + 500 p., br.

Comme l'indique le titre " Lire aujourd'hui la République " que J. Cazeaux a mis en tête de son introduction, ces volumes, qui s'adressent principalement au grand public, visent à rendre Platon accessible au lecteur contemporain. Les efforts de l'A. ont d'abord porté sur la traduction, qu'il a voulue lisible et moderne jusqu'à l'anachronisme, afin que " rien n'arrête le lecteur moderne là où rien n'arrêtait le lecteur athénien ". Les brèves notes explicatives qui accompagnent le texte concourent au même effet. Dans l'un et l'autre volumes également, l'A. a choisi de présenter les dialogues platoniciens comme de vrais textes de théâtre, où chaque répartie est précédée du nom de l'intervenant, quitte à rajouter à côté, entre parenthèse, les mentions explicites placées par Platon dans son texte. Ainsi : Ti dé ; è d' hos ho Thrasymachos... (Rep., 450b) devient : " Et Thrasymaque - Mais ... ". Ce procédé enlève certes au texte une part de sa variété, mais permet de rendre compte de la vivacité des échanges et de souligner leur structure, sur laquelle l'A. insiste beaucoup. En effet, l'essentiel du commentaire qui accompagne la traduction de chacun des dialogues - en introduction pour la République, après le texte et de manière plus détaillée pour le Gorgias - repose sur l'analyse de la structure de l'ensemble du dialogue et l'évolution de l'argumentation, de la situation initiale à la situation finale. Ce point de vue " dramatique " se retrouve d'ailleurs dans les subdivisions introduites par l'A. qui, elles aussi, adoptent la forme du texte théâtral, en devenant Scènes et Tableaux. Chaque volume renferme un plan détaillé du dialogue et un tableau récapitulant la part prise par chaque intervenant ainsi qu'un index des noms propres. Dans l'ensemble, malgré un certain manque de rigueur dans la présentation, ces volumes, sans prétention scientifique, adoptent une approche intéressante du texte de Platon et offrent souvent l'occasion de les aborder avec un regard neuf.

La traduction du Gorgias repose sur le texte établi par E. R. DODDS, Plato. Gorgias, Oxford, Clarendon Press, 1971 [1966], celle de la République sur le texte d'E. CHAMBRY, dans les Œuvres complètes de Platon, t. VI et VII/1-2, Paris, Les Belles Lettres, 1989 [8e tirage mis à jour], 1933 et 1934 (CUF).

O. Gengler (extrait de LEC 66.4 [1998], p. 366)

Platon | Crédits