Homère, L'Odyssée, trad. rythmée de V. BERARD, introd. P. DEMONT, notices, index et notes M.-P. NOEL, Paris, LGF, 1996 (LP, 602), 11 x 18, 542 p.

Constamment rééditée dans cette collection, l'Odyssée revient en " Livre de Poche " dans une nouvelle présentation. La traduction est toujours celle que V. Bérard a donnée pour la " Collection des Universités de France " (Paris, Les Belles Lettres, 1924 ; reprise chez Armand Colin, 1931 [Les XXIV chants de l'Odyssée, Paris, Armand Colin, 1931 : on trouve encore le texte de 1931, avec la préface de V. Bérard, dans l'édition précédente en " Livre de Poche ", encore disponible en librairie]), mais elle a été adaptée pour retrouver la continuité du texte que le traducteur, en analyste convaincu, avait quelque peu modifiée (p. 75-76). C'est le seul changement à cet élégant texte qui conserve la mention des différents personnages à la manière d'un dialogue dramatique et a été enrichi de notes dues à M.-P. Noël et dont la matière remonte parfois aussi à V. Bérard. S'y ajoutent des résumés au début de chaque chant et trois notices d'ensemble qui répartissent le poème en trois épisodes (chants I-IV, V-XII et XIII-XXIV). Une belle illustration, dont la source est identifiée soigneusement et qui toujours est mise en relation avec l'œuvre, s'insère dans la traduction (p. 77-493). Deux lexiques complètent les notes, un sur les " réalités homériques ", adapté de J. BERARD, H. GOUBE et R. LANGUMIER, Homère. Odyssée, extraits, Paris, Hachette, 1952 (Classiques Hachette), un autre sur les personnages mythiques, complété par un index onomastique. Très nourrie, l'introduction de P. Demont propose une mise au point bien documentée sur l'épopée en général et l'Odyssée en particulier. Après un chapitre intitulé " Questions homériques ", où il met en dialogue la conception que les anciens se faisaient d'Homère et de ses œuvres en lui attribuant la paternité d'un grand nombre d'épopées, la question homérique soulevée par les modernes et les orientations nouvelles suscitées au XXe siècle par les découvertes archéologiques et les recherches sur les sociétés sans écriture, l'a. propose une esquisse d'analyse de l'Odyssée. Il traite ainsi de la structure du poème, de la géographie des errances d'Ulysse, avec les interprétations qu'en donnèrent V. Bérard ou G. Germain, et de la construction narrative du récit. L'exposé, souvent complété par une carte ou un tableau synoptique, clair et bien documenté, fournit ainsi, à côté d'une inégalable traduction, tous les outils pour aborder une œuvre riche et belle comme l'Odyssée.

Dans la même collection, mais d'une présentation plus ancienne : Homère, L'Iliade, trad. M. MEUNIER, introd. F. ROBERT, Paris, LGF, 1972 (LP, 1063). Partiellement inédit [trad. : Paris, Albin Michel, 1958].

O. Gengler (extrait de LEC 66.1-2 [1998], p. 124-125)

Poésie archaïque | Crédits