Platon, Alcibiade, introd. par J.-F. Pradeau, trad. et notes par Chantal MARBOEUF et J.-F. PRADEAU, Paris, Flammarion, 1999 (GF, 988), 11 x 18, 240 p. br. ISBN 2-08070988-7

Fidèle au plan, simple et efficace, et au sérieux de la présentation qui ont fait le succès de cette série de nouvelles traductions des oeuvres de Platon, le volume s'ouvre sur une introduction fouillée qui éclaire la lecture du texte et aborde la question de son authenticité - qui ne fait pas de doute pour J.-F. Pradeau - et de sa place dans l'oeuvre philosophique de Platon. La traduction, basée sur le texte de l'édition de A. Carlini (Turin, 1964), est accompagnées des habituelles notes destinées à expliquer le dialogue dans le détail. Une annexe résume les positions des érudits sur l'authenticité du dialogue, de Schleiermacher à Hutchinson, une autre sur le passage, jugé apocryphe, de l'Alcibiade (133c8-16) connu seulement par Eusèbe de Césarée, Préparation évangélique, XI, 5, 8-16 et par l'Anthologie de Stobée. Le volume se ferme sur une bibliographie, la traditionelle chronologie et un index.

O. Gengler (à paraître dans LEC)

Platon | Crédits